Aller au contenu
soutenir

Lully : Te Deum 2023

Résumé

Concerts
Accueil Lully : Te Deum 2023

Distribution

Camille Poul Dessus

Claire Lefilliâtre Dessus

Jeanne Lefort Dessus

Lucy Page Dessus

Marie Zaccarini Dessus

Clément Debieuvre Haute-contre

Serge Goubioud Haute-contre

Cyril Auvity Taille

Marco Angioloni Taille

Thierry Cartier Basse-taille

Luc Bertin-Hugault Basse

Geoffroy Buffière Basse

Les Pages et les Chantres du Centre de musique baroque de Versailles

Les Epopées

Stéphane Fuget Direction

 

Présentation

A la Gloire de Dieu et du Roi : Exaudiat et Te Deum

 

Avec son Te Deum, le Surintendant de la Musique du Roi signe une partition considérable, qui fixe un genre “officiel” pour un siècle. C’est le 9 septembre 1677, en la Chapelle de Fontainebleau, que Lully dirige son Te Deum, composé pour le baptême de son propre fils aîné, en présence de Louis XIV, parrain de l’enfant. L’œuvre est à la mesure de l’évènement : chef-d’œuvre d’architecture musicale, l’effectif imposant requiert trompettes et timbales. Le Te Deum resta l’œuvre religieuse la plus jouée de son temps : mariage princier, victoire militaire, guérison du roi… 1677 est l’année des créations les plus somptueuses de Lully, composées pour un monarque au faîte de sa gloire, dont la tragédie d’Atys qui devient “l’Opéra du Roy”. De la dizaine de représentations du Te Deum dirigées par Lully, l’histoire n’a retenu que celle de l’église des Feuillants, qui causa la mort du compositeur en 1686 : c’est en battant la mesure, qu’emporté par le zèle il se perça le pied avec le bout de sa canne. Lully décéda de la gangrène le 22 mars 1687, mais son aura resta intacte jusqu’à la fin de la monarchie.

Afficher plus

En complément de ce Te Deum destiné régulièrement à célébrer les victoires militaires ou les grands évènements du règne, le grand motet Exaudiat Te Dominus (1684) est lui aussi une glorification du Roi militaire, dont Dieu vient soutenir les armes. La fin du motet est grandiloquente à souhait et la pompe versaillaise est à son apogée : Seigneur, donne au Roi la Victoire ! Stéphane Fuget clôt ainsi les trois années de résidence au Château de Versailles consacrées à l’intégrale des Grands Motets de Lully, menée avec son ensemble Les Epopées, en leur adjoignant pour ce programme fastueux de Te Deum les Pages et les Chantres du Centre de musique baroque de Versailles : il atteint ainsi un effectif équivalent à celui que connut Louis XIV pour les exécutions de cette musique proprement royale…

 

Ce concert bénéficie du soutien de CÍSAŘ, ČEŠKA, SMUTNÝ, cabinet d’avocats à Prague, République tchèque

Afficher moins

Programme

Jacques Danican Philidor (1657 – 1708)

Marche de timballes faite par Philidor Cadet

 

Anonyme (André Danican Philidor (1652 – 1730)

La Marche Royalle

 

Jean-Baptiste Lully (1632 – 1687)

Te Deum

André Danican Philidor (1652 – 1730)

Marche pour les trompettes

 

Jean-Baptiste Lully

Exaudiat te Dominus

La Chapelle Royale du Château de Versailles

En savoir plus
Et aussi…

CD Lully – Te deum

N°117
Le somptueux Te Deum de Lully et l’éclatant Exaudiat Te Dominus sont à l’honneur dans ce 4e et dernier volume de l’intégrale des Grands Motets de Lully par Stéphane Fuget et Les Épopées, à la gloire de Dieu et du Roi !
En savoir plus
Newsletter

Ne ratez aucun événement !

Je m’abonne Je m’abonne