Aller au contenu

La mise en vente de la saison musicale 2024-2025 approche à grands pas ! Découvrez sans plus tarder les dates d’ouverture des préventes !

En savoir plus
soutenir

Rameau : Platee

Dans un prologue qui plante le décor de l’action, Thespis, Momus et Thalie annoncent le sujet de la pièce : une comédie moquant la déraison des hommes… et racontant le piège tendu par Jupiter à Junon pour soigner sa jalousie. Le piège ? Faire croire à la grenouille Platée que Jupiter s’est épris d’elle. Très officielle, la déclaration d’amour de Jupiter à Platée est transmise par Mercure, fidèle et raisonnable messager des dieux. Quand le Dieu apparaît devant Platée – d’abord sous la forme d’un âne, puis d’un hibou – la nymphe appelle les oiseaux de son marais, mais ceux-ci font fuir Jupiter. Heureusement, le beau Dieu revient aussitôt et avoue sa flamme à la pauvre Platée : il veut même l’épouser. Toutefois, en plein préparatif des noces, Junon, furieuse de jalousie, vient interrompre la mise en scène et presse Jupiter de remonter au Ciel avec elle. Humiliée, Platée comprend alors le jeu dont elle a été l’objet. Elle retourne dans ses marécages, sous les quolibets ironiques du chœur.

Dans cet opéra loufoque composé en 1745 à l’occasion du mariage du Dauphin Louis, fils de Louis XV, et de l’infante Maria Teresa d’Espagne, réputée disgracieuse, Jean Philippe Rameau fait de l’ironie l’arme maîtresse de sa partition. L’invention musicale de Rameau y bouillonne : chaque scène est un mélange iconoclaste d’airs, de chœurs et de danses qui viennent peupler une intrigue truffée de rôles et de péripéties.

Rameau sied parfaitement à Valentin Tournet, qui dirige et enregistre ce chef d’œuvre d’humour et de perspicacité musicale, avec l’incroyable Mathias Vidal dans l’hilarant rôle-titre !