Aller au contenu
soutenir

Monteverdi : Orfeo

A l’origine était le Verbe : le chant d’Orphée !

Pour retrouver Eurydice, disparue le jour de leurs noces, le chanteur Orphée part séduire les Enfers de son art divin. Ce sont ses plaintes qui convainquent Pluton de libérer Eurydice – sous conditions. Au terme de l’épreuve, le maître de l’harmonie s’avère une figure faillible, profondément humaine, que Monteverdi a su nourrir de sa sensibilité.

Il est exceptionnel de pouvoir dater la naissance d’un art. C’est pourtant le cas pour l’opéra. Le 24 février 1607 à Mantoue, la création de L’Orfeo de Striggio et Monteverdi donnait une forme inédite à la rencontre du théâtre et de la musique. L’expressivité nouvelle du recitar cantando s’y combinait avec les formes variées du spectacle de cour, dans une égale maîtrise de l’ensemble et du détail.

L’œuvre était à la fois une synthèse et un prototype. Son succès entraîna d’autres représentations, sa diffusion, d’autres commandes… Trois décennies plus tard, à Venise, Monteverdi présidait à l’avènement de l’opéra, devenu phénomène économique et culturel. Le personnage d’Orphée illustre cette naissance de l’art lyrique. Nous retrouvons Jordi Savall avec le Concert des Nations, soutenant de toute sa sensibilité Marc Mauillon. Et voici que revit qui ce drame inaugural, intérieur et universel, dont les fanfares éclatantes et les chœurs somptueux restent après quatre siècles d’une force exceptionnelle. 

Reprise du spectacle créé le 4 juin 2021 à l’Opéra Comique
Production Opéra Comique 
Coproduction Opéra Royal / Château de Versailles Spectacles, Opéra Comique, Opéra Grand Avignon

Disponible dans la collection Château de Versailles Spectacles