Aller au contenu
soutenir

Mozart / Saint-georges : Concertos Pour Violon

Programme 

Chevalier de Saint-George (1745-1799) 
L’amant Anonyme :  acte II, scène 1 

Antonio Lolli (1730-1802)
Concerto pour violon n°7 : II. Adagio cantabile 

Chevalier de Saint-George  
Air italien « Nina non dir di no » – transcription  

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)

Concerto pour violon n°3 en sol majeur, K. 216

Chevalier de Saint-George  
Concerto pour violon n°2 en do majeur 
L’amant Anonyme :  extraits de ballets
Symphonie II en ré majeur

Mozart et Saint-George : deux stars musicales de l’Europe classique, deux incroyables destins au temps de Marie-Antoinette ! 

De Mozart il faut se rappeler sa fascination pour la Cour de France et ses succès à Paris. Du Chevalier de Saint-George, né en Guadeloupe en 1745, tout reste à découvrir : ce « mulâtre » né esclave, d’une mère noire et d’un père colon blanc, brillant escrimeur promis à la carrière militaire, devient Conseiller du Roi et Contrôleur Ordinaire des Guerres, mais il apparait rapidement comme un virtuose du violon, et un personnage incontournable de la vie Parisienne. Entré au service du duc d’Orléans, il donne des cours particuliers de musique à la Reine. Dirigeant les plus grands orchestres de la capitale, il y fait jouer ses œuvres avec un succès considérable, avant de prendre le parti de la Révolution en tant que Colonel de la Légion des Américains ! Sa musique est aussi étonnante que sa personnalité est exceptionnelle : Théotime Langlois de Swarte part à la découverte de Saint-George et le compare à Mozart, duel au sommet en perspective !